Communauté Multi-Games
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 L'Ordre d'Artarns.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: L'Ordre d'Artarns.   Ven 27 Juil 2007, 05:24

Bonjour,

Alors voilà, j'ai commencé et écrire mon livre eet, j'aimerai avoir vos commentaire sur ce que je devrais changer, . . .

Bonne lecture !




L’Ordre d’Artans.


Chapitre 1.


La rivière coulait d’une eau claire et limpide, un pont la surplombant, tandis que des enfants jouaient et riaient à côté. Des hommes pêchaient tout en se parlant et fumant, leur pipe bourré d’herbes d’Ardri, la meilleur de toute la région. Les femmes parlaient entre elles se racontant les derniers potins de la région tout en posant un regard sur leurs enfants.

Cela faisait plusieurs générations que durait cette harmonie, cette paix et cette entente. Les soldats étaient au frontières et pendant que leurs maris partaient à la guerre, les femmes ne s’inquiétaient jamais car les ennemis des Ardrans se tenaient tranquille, il ny ’avait l’ombre de batailles.
La paix régnait partout, sauf au château
d’Altarn IV où se tenait un conseil entre deux hommes . . .

-Seigneur, je pense qu’il faut vraiment que nous créons cet
ordre de guerriers ! Les serviteurs d’Iltarnieth viendront ici dans
quelques années, il faut que nous soyons prêts à les accueillir durement. N’oubliez pas que le Roi ne croit point que cela arrivera alors que nous deux l’avons lu dans les astres ! De plus les soldats de cet empire ne sont plus que des hommes fragiles, ayant connu la paix depuis trop longtemps. Les guerriers du seigneur d’Iltarnieth ne seront pas de simples hommes tenant une épée avec une armure en dartane ! Ils seront équipés d’haches tranchantes comme les griffes des dragons, avec des armures doublement renforcé de dartane ! Vous rendez-vous compte ? Nous ne tiendrions pas un printemps si les ennemies arrivaient maintenant. Ce serait la fin ! LA FIN ! Hurla le mage, une des personnes les plus sages de tout les royaumes des Ardrans.
-Calmez-vous, maître Dan. Vous avez raison, nous devrions créer cet ordre mais, ne nous sommes nous pas trompé en regardant les étoiles ? Répondit Altarn IV
-Non, seigneur. J’ai fais des recherches dans la bibliothèque et sachez que j’ai trouvé une prophétie annonçant des ennemis, nombreux et puissants viendront causer la terreur et destruction sur les continents. J’ai tout de suite pensé aux guerriers d’Iltarnieth . Je pense fortement qu’ils viendront, il est de notre devoir de créer un ordre de guerrier pouvant protéger nos habitants !
-Très bien, très bien. Je donnerai les fonds nécessaire à sa création. Mon seul vœux est de nommer cette ordre : L’Ordre d’Artarns, en hommage à mon ancêtre qui créa ce château et fonda ma dynastie.

Le mage se retira, laissant Altarn IV seul, dans la salle du trône en songeant à toute cette histoire. Les ennemis seront bientôt là, le Roi ne veut rien écouter ainsi que sa cour. . . Quelle diablerie l’ennemi doit-avoir des espions parmi nous. Normalement, le seigneur des seigneurs écoute toujours maître Dan, étant un des hommes des plus sages de notre peuple. Heureusement, demain, l’Ordre d’Artarns se créa, avec ses commandements, ses modes de combats et deux professeurs. L’un ne sera d’autre que Dan de Ral, mage de la contrée du peuple d’Artarn IV. Tandis que l’autre professeur sera Queltar général des armées de sa majestés, duellistes aguerris stratège et meneur d’hommes hors du commun. Décidémment, une grande guerre se prépare, les choses se bousculeront. Pensait le Seigneur.
Le lendemain, les deux professeurs, Altarns ainsi qu’un scribe se retrouvèrent dans la grande salle du trône. De grands vitraux ornaient les murs, les couleurs étaient vives tandis qu’entre chaque côté se tenaient de grandes peintures représentant les hommes de la dynastie.
Ici, ils écrivirent le serment que tout chevalier devra énoncer avant son adoubement, pour prouvé sa foi en l’honneur de l’Ordre d’Artarns :

Je me suis engagé,
Et je vais prouver,
Que je puis être un grand chevalier.

La voix dans laquelle je suis allé,
Je devrais toujours la respecter,
Bien que difficile ce chemin est,
Jamais je ne faillirai.

Dans l’ombre et l’obscurité,
Dans toute calamité,
De ma voie de chevalier je ne me séparerai.
Qu’importe la raison, qu’importe la façon,
Jamais je ne dois avoir un caractère désobligeant
Qu’il soit mauvais ou arrogant,
Je suivrai la raison,
La raison du chevalier !

Je serais chevalier,
Alors, comme tel je me comporterai,
Dans la gloire ou l’obscurité.

Seulement après avoir récité et prêter ce serment, l’apprenti pourra
devenir chevalier, grâce à son maître qui l’adoubera. Les apprentis débutent à l’âge de huit ans, là un chevalier le prend sous sa tutelle et l’entraine avec l’aide des deux professeurs. Jusqu’à l’âge de treize ans, il ne peut pas sortir du château si son chevalier doit aller en mission. Puis, enfin, à l’âge de seize printemps il peut enfin se faire adouber si son chevalier ainsi que les professeurs et le Seigneur acceptent.
Puis, Altarn IV, les deux professeurs et le scribe inscrivirent les règles et, les acceptations à cet ordre.

Acceptation de nouveaux apprentis dans l’Ordre d’Artarns :

-Qu’ils soient hommes ou femmes, toute personne peut-être accepté s’il
elle possède des dons spéciaux pour la force physique ou la puissance morale ou encore un don particulier pour un élément (Feu, Eau, Terre, Air).

-Un enfant ne doit pas être âgé de plus de dix ans et doit au moins
avoir huit ans.


Règles de l’Ordre d’Artarns :

-Un chevalier ne doit jamais désobéir à son supérieur.
-Quel que soit la raison, un chevalier doit toujours être saint
L’esprit.

-Un chevalier doit obligatoirement traiter son ennemi en égal, ne
jamais le sous estimer.

-Un chevalier ne doit pas tuer d’être vivant sauf si sa vie ou celle
d’un de ses compagnons ou de son pays est menacé ou va être menacé.

-Un chevalier ne doit pas mentir, sauf si la vérité peut mettre en
grand péril son entourage mais, le chevalier en question doit demander
l’autorisation aux professeurs ou à son supérieur.

-Un chevalier doit garder un comportement posé et ne doit pas laisser
ses émotions avoir le dessus sur ses actes.


Après avoir écris ces commandements, le Seigneur ainsi que les Professeurs se retirèrent dans une salle privé afin de discuter des premiers chevaliers, les cours qu’ils devront suivre. Après, ils abordèrent le sujet des dortoirs des chevaliers, des salles qu’ils devront créer spécialement pour eux et du nombre de chevaliers qu’ils prendront. Après s’être mit d’accord, ils appelèrent des soldats pour placardaient des affiches dans tout le domaine d’Altarn IV.
Des guerriers du Seigneur traversèrent sa contrée, accrochant des affiches sur le recrutement de jeunes enfants, qu’ils soient garçons ou filles âgé d’au moins huit ans jusqu’à dix ans. Ses jeunes enfants doivent posséder un don pour la force physique ou la puissance morale ou encore, un don particulier pour les éléments tels que le feu, l’eau, la terre et l’air.

Chaque parent ou tuteurs pensant que leur enfant à la qualité requise pourra se présenter au château le lendemain où leur enfant recevra un teste pour voir s’il est sélectionné. Le nombre d’enfants qui seront
sélectionnés se décidera demain.
Le lendemain, beaucoup de parents ou tuteurs allèrent au château montrait leurs enfants au Seigneur. En espérant qu’en l’échange de leur enfant, ils pourraient repartir avec une bourse remplie de pièce d’or ou d’argent.

Le château s’élevait royalement sur une colline, L’ascendance d’Altarn IV n’avait jamais souhaité y creuser des douves qu’ils trouvés primitifs. Ils préféraient l’art, avoir un château d’une si grande beauté que même leurs ennemis les jalouseraient. Et ils avaient réussis. Chaque ascendant d’Altarn IV y avait ajouté quelque chose de plus, grâce à toute cette ascendance, le château était devenu un havre d’art exquis. Achetant les objets les plus chers pour embellir le château. Sur cette colline s’élevait plus qu’un château, mais un refuge pour l’art et la beauté. Rien que de voir les murailles, on y voyait de la richesse tant la pierre était de bonne qualité, tant les gravures des ancêtres du Seigneur étaient belles. Quand on y entrait, on pénétrait dans un magnifique jardin, un chemin dallé passait au milieu d’un jardin, avec une chapelle pouvant rendre fou les moines grâce à son apparence tant elle était aussi belle que le château. Puis, on arrivait à un pont traversant une mare, elle était remplie de magnifiques poissons, des plantes ornaient le tour ainsi que des nénuphars flottaient au milieu. Puis, on arrivait au hall, la porte était magnifique, taillé dans un bois des plus résistants mais aussi beau. Des diamants ornaient cette porte tandis que plus en haut, des vitraux représentant les visages des plus beaux héros donnaient une lumière vive aux gens entrant. Puis venait la salle du trône où siégeait au milieu un magnifique trône, plaqué or incrusté de rubis et diamants. Un coussin et un pose-tête en velours étaient là pour ne pas
que les Seigneurs n’aient mal au bout d’un moment. Il y avait quatre étages, tous aussi beaux les uns que les autres. Le roi gardait le quatrième étage pour lui et sa famille. De multitude de couloirs étaient partout ainsi que des portes, donnant accès des chambres et autres.
Une journée le Seigneur ainsi que les Professeurs virent des enfants. La majorité n’était pas intéressant, seul treize pour le moment furent retenu. Quand ils allèrent fermer les portes, une vieille femme se présenta.

-Messire, pourrais-je présenter mon petit-fils ? Sil vous plait, sa mère est morte ainsi que son père. Il n’a que moi comme fille et je ne tarderai point à rejoindre ses parents alors, laissais moi vous le montrer.

Maître Dan se présenta à la porte.

-Mais, bonne vieille, nous avons déjà passé une journée à regarder des enfants, nous avons envie de nous reposer.
-Sil vous plait, mon bon Seigneur, s’il vous plait !
-Très bien, j’espère que je ne serais pas déçu.
L’enfant passa des testes spéciaux, pendant que la grand-mère priait Altharion en silence. Puis, le résultat tomba comme la foudre.

-Madame, demain votre enfants pourra revenir au château, là où nous irons l’honneur d’y accueillir les premiers chevaliers de l’Ordre d’Artarns !
-Merci mon Seigneur ! Merci à vous Seigneur Altarn IV ! Merci, soyez béni ! Demain, il aura une famille !
-Vous serez avec lui Vieil Dame.
-Non messire, je sens que mon esprit s’envole vers là où mon cœur lui dit d’aller, prenez soin de lui, il se nomme Raig. Souffla-t-elle avant de s’endormir éternellement.


Dernière édition par le Ven 27 Juil 2007, 07:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Ordre d'Artarns.   Ven 27 Juil 2007, 05:25

Je déteste les mise en page de ce forum avec des copier / coller.:evil:
A se demander pourquoi ça me fait ça.

J'ai tout remis mais bon, j'espère qu'il va arrêter de me fair perdre du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Ordre d'Artarns.   Ven 27 Juil 2007, 08:21

J'adore le debut , surtout avec l'eau de la rivière qui coule , claire et limpide ^^
Sinon ca me fait etrangement penser au récit d'un dénommé Quentin . Bizarrement il disparait toujours lorsque Araquan se connecte sur le jeu .... à croire que vous etes une seule et meme personne . Je menerai l'enquete de mon cote et ferait mon rapport à qui de droit .

Continue sur ta lancée . Fais couler l'eau de cette riviere ; fais la se lever de son lit puis nettoie là des embruns matinaux qui apportent sans cesse son lot d'écumes sanglantes et de corps endormis flottant tels des rondins sur ce torrent d'histoires fantastiques .....
N'oublie pas que ce ruissellement n'a d'autre dessein que d'abbreuver l'imagination des citadins et etancher la soif de connaissance dont ce nectar riche en mines et en héros est empli .

Karle ....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Ordre d'Artarns.   Ven 27 Juil 2007, 17:59

t as oublié de commencer ton teste par " bonjour mesieurs dames" ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Ordre d'Artarns.   Sam 04 Aoû 2007, 08:29

Chapitre 2.

Les épées s’entrechoquaient, des boucliers se brisaient. Raig envoya sur son ennemi une rafale de coups à grande vitesse, celui-ci réussit à bloquer quelques uns puis finalement se fit trancher le ventre, les boyaux se répandirent sur le sol et une flaque rouge s’agrandissait sous le corps. Les autres chevaliers combattaient avec force et courage tandis que les grawls tombaient un à un. Irianelle envoya une décharge d’éclair sur un grawls pendant qu’Arken tranchait la gorge d’un autre. Le sang se répandait comme de la fumée sur l’herbe verte de la plaine. Les quatorze chevaliers ainsi que plus d’une centaine de soldats sous les ordres de leur nouveau Chef, Raig gagnèrent du terrain tandis que les grawls perdaient petit à petit la victoire. Les chevaliers eurent la victoire.
Ramassant les cadavres des hommes, brulant les cadavres de grawls, Raig restait songeur. Cela faisait la deuxième fois de la semaine qu’ils attaquaient. Ce n’est pas normal.
Il se fit soudain sortir de sa réflexion par Irianelle. Cette elfe au visage d’ange et la chevelure d’or. Ses traits fins lui donnaient un air de déesse.
-Raig, nous avons un problème.
-Lequel ?
-Darnal est gravement blessé, il risque de mourir si nous ne le ramenons pas au château le plus vite possible.
-Quoi ? Nous sommes à une semaine du château ! Combien de temps pourra-t-il tenir ?
-Pas plus de trois jours je le crains.
-Tous les chevaliers, montaient sur vos destriers, nous ramènerons notre frère d’arme au château le plus vite possible ! Arken, reste ici pour commandez les guerriers de notre Seigneur.
Très vite, les Chevaliers prirent place sur leurs destriers. Lanrad, prit son frère jumeau Darnal dans ses bras, priant Altharion Le Lion pour que son frère vive.
Pendant que les chevaliers galopaient à tout vitesse, Arken s’occuper de donner des ordres aux guerriers d’Altarn IV. Leur faisant brulaient les cadavres des grawls, ensevelir les cadavres des leurs et posaient leurs blessés devant leur mage qui s’occupait de les soigner ou encore de leur donner sa bénédiction pour leur voyage dans l’autre monde, le monde où les âmes se font ressusciter et, où elles peuvent vivre dans un havre de paix pendant de longs millénaires avant de partir pour encore un autre monde. Arken scrutait l’horizon, le ciel d’un bleu magnifique ainsi qu’un soleil plus que rayonnant. Ses parents avaient laissé leurs dépouilles en cette terre, ils étaient tous deux parties dans l’autre monde. Il pensait à eux, à sa vie s’ils n’étaient pas parties, à sa vie s’ils ne l’avaient pas emmené dans l’Ordre d’Artarns, à sa vie si tout cela ne s’était pas passé.
-Général Arken, nous nous sommes occupés des blessés et des cadavres, que devons nous faire maintenant ?
Arken regarda un moment le soleil se couchant lentement et prit sa décision.
-Il serait plus sage de rester ici. Le soleil se couche et je crains une nouvelle apparition de grawls. Montez le camp et faites dresser des sentinelles.
Pendant ce temps, les autres chevaliers continuaient à chevaucher au galop. Sans jamais faiblir, sans jamais s’arrêter, sans jamais faiblir.
-Raig, le soleil se couche, devrons nous rester ici ? demanda Lanrad.
-Non, Lanrad. Nous continuerons à chevaucher, gardons l’espoir d’arriver à temps pour que ton frère puisse se faire soigner. Répondit-il en passant son bras autour de l’épaule de Lanrad pour le réconforter.
-Merci, Raig. Dit-il en s’en allant.

Deux jours passèrent et Darnal sombrait dans l’autre monde à vu d’œil. Lanrad était de plus en plus triste. L’humeur des treize chevaliers était basse. Ils commençaient à être fatigués, leurs espoirs de voir Darnal sur pied étaient de plus en plus mince. Ils n’avaient fais que cinq poses de très peu de temps en deux jours, ils jugèrent n’être plus qu’a une demi-journée du château sachant que le blessé ne tiendrait plus longtemps.
Alors qu’ils enfourchaient leurs destriers, Irianelle fut attirée par un bruissement de feuille, et elle descendit de son destrier pensant pouvoir voir un petit animal . . .
Elle avançait de plus en plus sa main, ne sachant pas que ce bruissement étant dû à un grawl voulant attirer un chevalier dans un piège. Elle s’approchait de plus en plus près du grawl qui la tuerai par surprise quand elle se sera bien avancé .Elle s’approche de plus en plus, de plus en plus et soudain.
- Irianelle ? Que fais-tu ? Demanda Raig
-Je veux juste voir se qu’il y a dans ce buisson.
-Nous n’avons pas le temps pour ça, nous devons ramener Darnal.
-Très bien, Chef.

Sur ce, elle enfourcha son destrier et suivit les autres. Ne sachant pas que Raig venait de la sauver.
Une demi-journée de chevauchement et soudain, se dressa devant eux, un majestueux château, le château d’Altarn IV. Là, ils se mirent au triple galop et arrivèrent aux portes sans adresser une parole aux gardes éberlués. Les chevaliers rentrèrent dans la salle du trône sans même descendre de leurs destriers et se présentèrent devant le Seigneur sans y avoir été autorisé pendant que ce dernier s’occupait d’une affaire entre deux paysans.
-Mon seigneur ! Darnal est gravement blessé, il ne passera peut-être pas la nuit ! Nous avons absolu besoin de Maître Dan, qui lui seul doit pouvoir soigner notre frère d’arme.
Altarn IV encore abasourdi par l’entrée de ses grands chevaliers reçut la nouvelle tel un coup de poing dans son ventre.
-Que, quoi ? Balbutia-t-il. Soldats, allez quérir Maître Dan, dites lui que c’est urgent et qu’un chevalier d’Artarns à besoin de lui maintenant !
-Très bien monseigneur.

Lanrad déposa son frère à terre, sur le resplendissant tapis de la salle du trône. Et, Maître Dan arriva enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Ordre d'Artarns.   Lun 06 Aoû 2007, 08:36

Si tu compte limprimer fait corriger les quelques fautes presentes avant piti Roi, ca sera encore plus agreable a lire (je reconnais que je l'ai pas lu juste parcouru quelques unes de tes ôdes fort joliement tournées dailleurs

et si tu peux le mieux pour ceux qui se passionnent pour ton recit serais de fournir un zip de tes fichier avec une jolie mise en page pour pouvoir l'imprimer

en tout cas bon courage et bonne continuation
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Ordre d'Artarns.   Lun 06 Aoû 2007, 18:16

Tahis , cesse donc d'écrire en rouge . Je n'arrive à lire aucun de tes messages
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Ordre d'Artarns.   Mar 07 Aoû 2007, 06:10

Oui, tu as raison Tahis, d'ailleurs j'ai rendu un rédac, j'aurai dû avoir 18 mais à cause des fautes, 15.

Je fairai des fichiers zip pour le prochain épisode, merci de me l'avoir fais remarqué.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Ordre d'Artarns.   Mer 08 Aoû 2007, 04:37

Petit Roi de rien du tout je vais vous crer un sujety ds lequeel vous pourrez poster vos recit sous forme de zip et que vs editerez a chaque nvx chapitre
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Ordre d'Artarns.   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Ordre d'Artarns.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'Ordre des Hospitaliers
» Charte de l'Ordre du Mérite
» [Ordre de Mérite] Poitou
» L'Ordre des libérateurs Pacifistes
» L'Ordre de la Claymore.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CERCLE DES EXPLORATEURS :: SALLE DES ARCHIVES :: GUILDWARS :: LA TAVERNE :: RP-